27 octobre

Prière pour l’Eglise

saint-pie-v-lepanteContre les hérésies (prière de saint Pie V)

Ô Dieu d’infinie bonté, qui oubliez les iniquités de vos enfants dès qu’ils se convertissent à vous, et daignez exaucer avec clémence leurs gémissements, regardez vos temples profanés par la main des infidèles, et considérez l’affliction profonde de votre peuple bien-aimé.

Souvenez-vous de l’Église, cet héritage que vous avez acquis par le sang précieux de votre Fils unique.

Hâtez-vous de visiter cette vigne choisie, plantée par votre droite, et que la bête sauvage s’efforce de ruiner.

Fortifiez par votre vertu ceux qui la cultivent, pour qu’ils résistent à la rage des dévastateurs ; rendez-les victorieux, et donnez à quiconque travaille dignement pour l’Église la possession de votre royaume.

Par le même Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

21 octobre

Augustin Cochin et les tireurs de ficelles

augustin-cochin-1876-1916Augustin Cochin (1876-1916) : un très grand historien

Cet historien est très grand [1]. Ce chrétien héroïque qui tombait devant l’ennemi au pied d’un calvaire de la Somme en 1916 doit être tenu pour un maître et pour un modèle.

Dans le domaine qui lui est propre, la connaissance de la Révolution et de ses mécanismes ténébreux, (…) son intuition est la suivante : la Révolution s’explique non seulement par les doctrines aberrantes du XVIIIe siècle, par la diplomatie, par les difficultés intérieures du Royaume, par la psychologie des monstres au pouvoir, mais encore et davantage par un système nouveau de contre-société qui a la triple propriété de diffuser le mal des personnes, de le dissimuler et de paralyser l’opposition. Une des forces de la Révolution a été d’inventer un système capable de faire marcher les hommes sans qu’ils s’en aperçoivent et de tirer les ficelles sans qu’ils y prennent garde.

13 octobre

Prière à Notre-Dame du Rosaire

notre-dame-du-rosaireImmaculée Vierge Marie, faites que la récitation de votre rosaire soit pour moi chaque jour, au milieu de mes devoirs multiples, un lien d’unité dans les actes, un tribut de piété filiale, une douce récréation, un secours pour marcher joyeusement dans les sentiers du devoir.

Faites surtout ô Vierge Marie, que l’étude de vos quinze mystères forme peu à peu dans mon âme une atmosphère lumineuse, pure, fortifiante, embaumée, qui pénètre mon intelligence, ma volonté, mon cœur, ma mémoire, mon imagination, tout mon être.

Ainsi contracterai-je l’habitude de prier en travaillant sans le secours des formules, par des regards intérieurs d’admiration et de supplication ou par les aspirations de l’amour.

Je vous le demande, ô Reine du saint Rosaire, par Dominique, votre fils de prédilection, l’insigne prédicateur de vos mystères et le fidèle imitateur de vos vertus.Ainsi soit-il !

Père Hyacinthe-Marie CormierO.P.
                                                      (1832-1916)

5 octobre

La Mosquée de Paris

mosquee-de-parisÉdifiant mémorial de la complicité laïcité-islam

Depuis plus d’un siècle, la Laïcité (pseudonyme de la franc-maçonnerie) travaille méthodiquement à déchristianiser la France. Mais en même temps, elle promeut l’islam.

De cette complicité laïcité-islam, il existe un monument en plein Paris, édifié en 1926 avec l’argent des Français (à l’heure même où l’on volait les églises des catholiques) : la grande mosquée de Paris.

La très édifiante histoire de la mosquée de Paris

Au lendemain de la guerre de 1870, les catholiques français avaient édifié – grâce à leurs aumônes privées – la basilique de Montmartre.

28 septembre

Casilde de Tolède

toledeTélécharger : Casilde de Tolède

La fille du roi de Tolède et les prisonniers chrétiens

Casilde (dont le nom arabe signifie poésie) était fille du roi de Tolède, Mamún, au temps où les envahisseurs musulmans dominaient l’Espagne.

Élevée dans la religion musulmane, Casilde remarqua les persécutions et les mauvais traitements infligés aux captifs chrétiens. Elle allait parfois les soulager et parlait volontiers avec eux. Toujours, elle revenait en appréciant davantage la religion de Jésus-Christ.

Atteinte d’un flux de sang que les médecins disaient incurable, Casilde reçut d’un prisonnier chrétien un curieux conseil : aller demander sa guérison à saint Vincent en se baignant dans le lac St-Vincent-de-Buezo (près de Burgos).

22 septembre

Cinquième lettre circulaire des membres de la Société de Jésus couronné d’épines

el-greco-le-christ-portant-la-croixMesdames, mesdemoiselles,

Lors de la réunion de notre société du 19 mars 2016 nous avons achevé, comme prévu, le magnifique livre de Dom Maréchaux La Modestie chrétienne.

Voici un court résumé de ce que nous avons vu :

Le chapitre 13 parle de saints évêques du Moyen-Âge. Dom Maréchaux relate une histoire édifiante tirée de la vie de saint Antonin (1389‑1446), archevêque de Florence.

Un jour passant par une rue de la ville, il voit sur le toit d’une maison des anges en joie ; il entre dans la maison et y trouve trois filles pauvres, modestement vêtues, travaillant assidûment pour gagner leur pain et celui de sa mère veuve. L’évêque en a compassion et leur assigne une petite rente.

Après un laps de temps, le saint repasse au même endroit, il voit sur le toit un ange déchu. Que s’est-il passé ? Les filles, étant plus à l’aise, se sont données à la coquetterie.

21 septembre

Le protestantisme : religion ou idéologie ?

Le Pape François et Antje JackelenLe protestantisme, dégénérescence du christianisme, ne répond même plus à la définition d’une « religion », puisqu’il n’a pas de sacrifice. Il n’est plus qu’un système idéologique. On pourrait dire, pour employer une formule moderne, qu’il est « la religion de la sortie de la religion ». — Extrait d’un prône de l’abbé Pie.

En effet, dirai-je à l’hérétique, le sacrifice est l’acte nécessaire, essentiel de la religion.

Or, si l’oblation eucharistique (i.e. la messe) n’est pas un véritable sacrifice, il faut donc dire que la religion chrétienne n’a pas de sacrifice, par conséquent n’est pas une religion. Car je cherche vainement où est le sacrifice du Christ. Les sacrifices des animaux, ils sont abolis. Le sacrifice de la croix, il n’a été offert qu’une fois. Ce n’est pas là un sacrifice ordinaire, un sacrifice quotidien.

13 septembre

Question sur le père Calmel (1914-1975)

Père Roger Calmel

Une citation :

Le père Roger-Thomas Calmel, religieux dominicain et prêtre, est bien connu pour son appui aux religieuses dominicaines enseignantes du Saint-Nom-de-Jésus dans l’organisation de leurs principes d’enseignement et d’éducation catholique et dans leur résistance au modernisme.

Je ne mentionnerai de lui que deux choses :

— D’abord le souvenir ineffaçable d’un religieux sans compromis, qui prêcha aux séminaristes d’Écône une retraite (1974) fortement enracinée dans la doctrine de saint Thomas, dans laquelle il encouragea vivement les hésitants à ne faire aucune concession aux inventions de la « nouvelle religion ».

5 septembre

Knud Krogh-Tonning (1842-1911)

Knud Krogh Tonnig (1842-1911)Télécharger : Knud Krogh Tonning

Un pasteur face à l’anarchie doctrinale du protestantisme

Krogh-Tonning est né en 1842 à Stathelle, en Norvège. Après de brillantes études, il devient pasteur protestant de l’Église d’État et professeur à l’Université de Christiania.
Ses ouvrages deviennent célèbres dans le monde luthérien, notamment son recueil intitulé : Témoignages des Pères de l’Église, en dix-sept tomes.
Mais les divisions doctrinales qui déchirent le protestantisme, le troublent. Il déplore l’absence d’une autorité qui pût arrêter l’anarchie des croyances.