16 novembre

Le Sel de la terre n°110

ÉDITORIAL
Le temps des chiens muets

ÉTUDES
★ Frère MARIE-DOMINIQUE O.P. : Pour faire le bien facilement, rapidement et avec délectation
★ Vincent LHERMITE : Dieu ou Mammon ? Principes chrétiens de l’économie
★ Bertran CHAUDET : Le Nouvel Age a pénétré dans l’Eglise

VIE SPIRITUELLE
★ Père GABRIEL DE SAINTE-MARIE-MADELEINE, o.c.d. : Petit catéchisme de la vie d’oraison
★ ROSARIUS : La dévotion à la sainte Face et la flèche d’or : Soeur Marie de Saint-Pierre (1816-1848)

LECTURES
★ DOCUMENTS : – La mort chrétienne de Guillaume Faye (Patrice SAGE) – Les preuves de l’imposture laïque (André GUÈS) – Écriture inclusive ? (Jean DOLLIÉ) – Le coup de maître de Satan (Mgr LEFEBVRE) – Fausse et vraie France (Émile KELLER)
★ RECENSIONS : – Pour l’Amour de l’Église – La vraie pensée d’Augustin Cochin – Les points noirs de l’histoire de l’Église – Témoins du Christ à travers les persécutions du 20e siècle
★ PARMI LES LIVRES REÇUS
★ INFORMATIONS ET COMMENTAIRES :  – Un nouveau désordre dans la Tradition – Le synode sur l’Amazonie – Le pape est-il évêque ?

19 août

Conférence du 15 août

La première et principale cause de la grande Révolution
qui décatholicise la France depuis deux siècles,
et le plus grand obstacle à la contre-révolution tant souhaitée

Télécharger : Conférence du 15 août

14 août

Lettre des Dominicains d’Avrillé n°90

Table des matières de cette Lettre des dominicains

• Une leçon d’un incendie
• Saint Vincent Ferrier a-t-il persécuté les juifs ?
• Que lire sur saint Vincent Ferrier ? – La beauté des Coeurs de Jésus et Marie
• Courrier des lecteurs
• Nouvelles de nos travaux
• Chronique du couvent
• Pour aider

Télécharger : Lettre des Dominicains d’Avrillé n°90

5 août

Le Sel de la terre n°109

ÉDITORIAL
Un pape hérétique ? (suite)

ÉCRITURE SAINTE
★ Frère EMMANUEL-MARIE O.P. : L’inerrance dans la sainte Ecriture (II) : L’application

ETUDE
★ Frère PIERRE-MARIE O.P. : Les rapports entre l’Eglise et l’Etat

SAINT VINCENT FERRIER (1350 – 1419)
Repères chronologiques
★ Le champ d’apostolat de saint Vincent Ferrier
★ Frère J.D. RAMBAUD, O.P. : Portrait d’un saint
★ Bruno VANDERBERGHE : Fioretti vincentins
★ ROSARIUS : Que lire sur saint Vincent ?
★ Martial FRANÇOIS : Le colloque du 5 avril
★ Frère LOUIS-MARIE O.P. : Saint Vincent Ferrier face au chasseur de miracles
★ Saint VINCENT FERRIER explique son extinction de voix

CIVILISATION CHRÉTIENNE
Frère MARIE-DOMINIQUE O.P. : Les catholiques face à la maçonnerie

LECTURES
★ DOCUMENTS : – Des évêques conciliaires dans les écoles de la Tradition – In memoriam Paul Chaussée – Entretien avec Dominicus – Juste colère
★ COURRIER DES LECTEURS

2 août

A quoi ressemblerait une religion fondée par Dieu ?

Supposons que Dieu ait voulu faire, avec une puissance et une sagesse divines, ce qu’ont fait, avec leurs lumières et leurs forces humaines, les fondateurs humains des diverses religions. Ne pouvons-nous pas prévoir d’avance les traits principaux de cette œuvre divine ?

  1. Fondée par le Créateur du cœur humain, cette religion devra satisfaire tous nos instincts religieux d’une manière absolument universelle et plus profonde que toutes les autres ; elle devra donc contenir dans son sein tous les éléments des autres religions ; elle devra posséder une sorte d’universalité reproduisant en elle-même tout ce qui est bon et vrai ailleurs, et n’excluant que ce qui est contraire à la vérité, à la morale, à la perfection de l’idéal religieux.

5 juillet

Saint Vincent Ferrier, modèle pour temps de crise (P. Calmel)

En 1973, pour fortifier les fidèles catholiques face aux multiples scandales que leur inflige le pape Paul VI, le père Calmel évoque « ce frère prêcheur qui est, sans doute, de tous les saints, celui qui a travaillé le plus directement pour la papauté […] Vincent Ferrier » [1] .

Ange du jugement, légat a latere Christi, faisant déposer un pape après avoir usé à son égard d’une infinie patience, Vincent Ferrier est aussi et du même mouvement, le missionnaire intrépide et plein de bénignité, débordant de prodiges et de miracles, qui annoncent l’Évangile à l’immense foule du peuple chrétien. Il porte dans son cœur d’apôtre non seulement le pontife suprême, si énigmatique, si obstiné, si dur, mais encore tout l’ensemble du troupeau du Christ, la multitude de ce menu peuple désemparé, la turba magna ex omnibus tribubus et populis et linguis [2].