22 août

Éloge du lutherrorisme

Pas de repentance pour le pasteur

Loin de faire repentance pour le lutherrorisme, le pasteur Philippe de Robert, déclarait le dimanche 1er septembre 2002, au Mas Soubeyran, lors d’une assemblée du désert célébrant le 3e centenaire de la révolte des camisards protestants :

Pasteur Philippe de Robert

« C’est vrai, ils ont commencé par tuer un prêtre, ils ont brûlé des églises, ils ont détruit des villages, ils ont pratiqué des exécutions sommaires. Les camisards n’étaient pas des saints. Ce faisant ils ne sont pas en mauvaise compagnie. Tant de meurtriers, de violents, de révoltés, tant de minorités rebelles à travers le monde et au cours de l’histoire, de Spartacus à Che Guévara, qui se sont battus avec le même acharnement sont aujourd’hui salués comme des héros. Oui, les camisards étaient des terroristes, mais comme l’étaient il y a une soixantaine d’années, dans le discours de l’occupant, ceux que nous appelons résistants ou maquisards.

Si l’on ne rendait hommage qu’aux parfaits non violents, aux seuls apôtres de la paix, à ceux qui ont supporté les pires injustices, à ceux qui les ont tolérées, avec ou sans état d’âme quand elle frappaient leurs voisins, notre histoire serait fade. Si notre histoire a du sel, si elle a du nerf, c’est parce que certains n’ont pas reculé devant le geste nécessaire, fût-il violent, parce que certains n’ont pas renoncé à la parole indispensable, dût-elle troubler l’ordre public, parce que des opprimés, en se défendant les armes à la main, ont affirmé les Droits de l’homme, et que des prophètes, en combattant les idoles, ont rappelé les Droits de Dieu. Les camisards avaient manifestement la conviction de mener une guerre sainte ».

4 août

Le Sel de la Terre n°101

ÉDITORIAL
Le problème de la reconnaissance canonique

ÉTUDES
★ Frère PIERRE-MARIE O.P. : Bref examen critique de Unitatis redintegratio
★ Guibert DE GORZE : La subversion religieuse au concile Vatican II (IV)
★ Frère LOUIS-MARIE O.P. : D’où vient cette religion sans nom ?

VIE SPIRITUELLE
★ Frère MARIE-DOMINIQUE O.P. : Saint Dominique et la fondation de l’Ordre des Prêcheurs (III)

CIVILISATION CHRÉTIENNE
★ Martial FRANÇOIS : La contrerévolution en Algérie (1954-1962)

LES GRANDES HEURES DE LA TRADITION
★ LE SEL DE LA TERRE : L’histoire bégaye
★ Louis-Marie MUEL : Histoire d’une oeuvre d’excellence : la Cité catholique

LECTURES
★ DOCUMENTS :
Quoi de neuf sur Luther ?
MAUBERT : Nouvelles de Rome :
– Rome n’a-t-elle pas changé son attitude ?
– Pouvons-nous accepter une reconnaissance canonique ?
★ RECENSIONS : Apprendre à penser à l’école du réel Les juifs de Luther La Réforme, cette Révolution Lucie ; Jacinthe ; François Fatima, le message pour notre temps Le conte du triolet Princesse et combattante
★ PARMI LES LIVRES REÇUS
★ INFORMATIONS ET COMMENTAIRES :
A propos des mariages
Repentance à Montségur ?

 

2 août

Lettre des dominicains d’Avrillé n°82

Table des matières de la Lettre des dominicains d’Avrillé n°82
• Reconnaissance canonique ?
• Une mort chrétienne
• Mère Anne-Marie et la tenue vestimentaire
• Suggestion pour l’année Luther – Désordre ou tyrannie
• Chronique du couvent
• Nouvelles de nos travaux
• Pour aider

Télécharger : Lettre des Dominicains d’Avrillé 82

30 mai

Les deux héritages

par Jean Madiran

[…] Le modernisme, ayant été décisivement empêché par saint Pie X d’imposer sa révolution dogmatique, a changé de terrain et de stratégie, et fomenté une révolution culturelle. […]

Supposons que, par impossible, un concile moderniste se soit triomphalement tenu au début du siècle, vers 1905 ce concile aurait ouvertement modifié la formulation et l’interprétation des dogmes catholiques. L’astuce moderniste de Vatican II est de n’avoir, le P. Congar le souligne assez, mis à mal aucun dogme en particulier. Il n’y a eu aucune révolution explicitement dogmatique.

13 mai

Le Sel de la terre n°100

1517-2017 : CINQ SIÈCLES DE SUBVERSION PROTESTANTE (suite)
Éditorial : Cent numéros
Avertissement

LE PROTESTANTISME AUX SOURCES DE LA MODERNITÉ
★ Alexandre-Olivier MUSEY : L’influence du protestantisme sur la philosophie et la théologie modernes
★ Maxence HECQUARD : Protestantisme et démocratie moderne
★ Hugues BOUSQUET : Protestantisme et capitalisme

MÉFAITS DU PROTESTANTISME
★ Abbé Nicolas GERVAISE : Méfaits commis par les protestants dans la ville de Tours
★ Frère HILARION DE COSTE : Le viol de la sépulture de saint François de Paule
★ Dom Gilles ROBBIET O.S.B. : Le saccage de l’abbaye de Marmoutier
★ Frère JEAN DE RECHAC O.P. : Deux martyrs dominicains

ÉCHAPPER AU PROTESTANTISME
★ Hugues SAINT-MARTIN : Bossuet champion de la foi
★ Mgr Jacques-Bénigne BOSSUET : Exposition de la doctrine de l’Église catholique
★ Louis DOMINICI : La famille de Lorraine, trois générations au service de la foi catholique
★ Frère LOUIS-MARIE O.P. : Le témoignage des convertis
★ Albert GARREAU : La France sauvée de l’hérésie protestante par la Vierge Marie

LECTURES
Nouvelles de Rome par MAUBERT
★ Deux documents des Chevaliers de Notre-Dame
★ Recensions : Luther et le luthéranismeLe passé ne meurt pasUn regard français sur le nationalisme québécois
★ Parmi les livres reçus
Tables des numéros 1 à 100 du Sel de la terre

4 mai

La main tendue du pape à la Fraternité Saint-Pie X


Roberto De Mattei
écrivait le 10 février dernier dans la Correspondance européenne :

Contre l’évidence, il y a peu à argumenter. La main tendue du pape Bergoglio à la Fraternité Saint-Pie X est la même qui s’abat ces jours-ci sur l’Ordre de Malte et les Franciscains de l’Immaculée. L’affaire de l’Ordre de Malte s’est conclue par la capitulation inconditionnelle du Grand Maître et le retour au pouvoir d’Albrecht von Boeslager et de la puissante faction allemande qu’il représente. [Ici, Roberto De Mattei résume les faits, puis il conclut :]
On en vient à se demander si le pape François n’est pas un pape violent, en comprenant bien le sens de ce terme. La violence n’est pas la force exercée de façon sanglante, mais la force qu’on applique de façon illégitime, au mépris du droit, afin d’atteindre le but qu’on s’est fixé. Le désir de Mgr Bernard Fellay de régulariser la position canonique de la Fraternité Saint-Pie X par un accord qui ne lèse aucunement l’identité de son institut est certainement appréciable, mais on en vient à se demander : est-il opportun de se mettre sous la direction juridique de Rome, précisément au moment où le droit est ignoré ou même va jusqu’à être utilisé comme moyen de répression de qui veut rester fidèle à la foi et à la morale catholique ?

(Voir le texte entier : http://www.correspondanceeuropeenne.eu/2017/02/10/un-pape-violent).

22 avril

Le Sel de la Terre n°53 – en accès libre (épuisé chez l’éditeur)

Sel de la Terre n°53

ÉDITORIAL : Fatima, Benoît XVI et la crise dans l’Église
ETUDES
★ Fr. MARIE-DOMINIQUE O.P : Le Cœur Immaculé de Marie à travers les siècles
★ Abbé Fabrice DELESTRE : Comment Fatima s’est imposé à l’Église
★ Abbé François KNITTEL : Fatima, le catéchisme et la nouvelle théologie
★ DOMINICUS : Jean-Paul II a-t-il consacré la Russie ?
★ Fr. PIERRE-MARIE O.P : Le cardinal Ratzinger commente le message de Fatima
★ Fr. LOUIS-MARIE O.P : La « neutralisation » du troisième secret de Fatima
★ Philippe LEGRAND : Fatima face à Assise. — Les merveilles de la route mondiale
★ Fr. ALBERT O.P : Un temple œcuménique sur le lieu des apparitions ?
VIE SPIRITUELLE
★ Abbé Guy CASTELAIN : Saint Louis-Marie de Montfort précurseur et pédagogue de Fatima
★ Fr. ALBERT O.P : Le père Maximilien Kolbe contemporain et complément de Fatima
★ Abbé Bertrand LABOUCHE (La sainteté en famille) : François et Jacinthe (l’éducation surnaturelle selon le Cœur de Marie)
★ Abbé Fabrice DELESTRE : La dévotion réparatrice des cinq premiers samedis du mois
★ Fr. GABRIEL-MARIE C.SS.R : Fatima au quotidien : l’Armée bleue
★ Abbé Fabrice DELESTRE : Sœur Lucie de Fatima, messagère du Cœur Immaculé de Marie

4 avril

Septième lettre circulaire des membres de la Société de Jésus couronné d’épines

Pie XIIMesdames, mesdemoiselles,

Voici quelques nouvelles.

Réunion du 1er (et du 4) avril 2017

C’est déjà la 3ème réunion de notre société avec le livre Le Problème moral et pédagogique de la mode, Enseignements Pontificaux, commentés par Elisabeth van HECKE.

Après avoir posé les fondements concernant la dignité du corps humain et la morale chrétienne, nous avons consacré notre dernière réunion au sujet de la triple finalité du vêtement.

Le texte de S.S. Pie XII, qui a servi de base à notre étude est tiré de son Allocution aux Membres du premier Congrès international de la Haute Couture, tenu à Rome, le 8 novembre 1957. Le voici :

Suivant le conseil de la sagesse antique qui indique dans la finalité des choses le critère suprême de tout jugement théorique et la sûreté des normes morales, il sera utile de se rappeler les buts que l’homme s’est toujours fixés en recourant au vêtement.