17 mars

Sixième lettre circulaire des membres de la Société de Jésus couronné d’épines

Philippe de Champaigne - Le Christ mort couché sur son linceul

Mesdames, mesdemoiselles,

Voici quelques nouvelles de notre société.

Réunion du 1er octobre 2016

L’année 2016 étant le temps de préparation au centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima (2017), nous avons profité de cette occasion pour une conférence intitulée Fatima et la modestie chrétienne. En voici les grandes lignes.

Dans la 1ère partie nous avons rappelé pourquoi il est nécessaire de (toujours) en parler. En fait c’est au pape Pie XII de nous adresser la parole (il le fera beaucoup mieux que votre serviteur) :

« Le plus grand péché de notre génération moderne est qu’elle a perdu tout sens du péché (…). Beaucoup de femmes cèdent à la tyrannie de la mode, même si elle est immodeste (…). Même parmi les catholiques pieux et de bonne volonté il y a beaucoup d’ignorance en ce qui concerne la modestie catholique véritable » [1].

1 mars

Les méthodes du Lutherrorisme


On vous vante Luther ?
Répondez d’un seul mot : Lutherrorisme !"Theatre des cruautez des Hereticques de nostre temps"

Car c’est par la violence, le pillage, la tyrannie et les massacres que le protestantisme a dominé la moitié de l’Europe, il y a cinq siècles.

En un mot : par la Terreur. Yves Gérardin le montre en détails dans un article intitulé : « 1517-1617 : un siècle de Lutherrorisme », dans le dernier numéro de la revue Le Sel de la terre (numéro 99, hiver 2016-2017).

Premier exemple : la Suède, où sévit le roi luthérien Gustave Vasa (1496-1560). à des sujets nés catholiques, et voulant le rester, Gustave Vasa impose de force sa nouvelle religion. Des réclamations, puis des révoltes populaires se succèdent aux quatre coins du pays. Le pieux roi luthérien les fait noyer dans le sang. Quand il est en position de faiblesse, il promet toutes sortes d’arrangements. Quand tout est rentré dans l’ordre, il fait massacrer les naïfs qui l’ont cru. Pour crime de catholicisme, il fera même condamner à mort des compagnons qui lui avaient sauvé la vie ou procuré le trône.

20 février

Le Sel de la terre n°99

1517-2017 : CINQ SIÈCLES DE SUBVERSION PROTESTANTE
★ Avertissement
★ Éditorial : Le protestantisme au cœur de la subversion moderne
★ Luther et la chrétienté déchirée : repères chronologiques (1483-1556)
★ Glossaire de quelques termes utilisés dans ce numéro
★ Vincent LHERMITE : Synthèse historique du protestantisme
★ Yves GÉRARDIN : 1517-1617 : un siècle de Lutherrorisme

DE LA FAUSSE PHILOSOPHIE A L’HÉRÉSIE
★ Paul JUSTIN : La révolution philosophique de Luther
★ Frère EMMANUEL-MARIE O.P. : Le coeur de l’hérésie luthérienne : la doctrine de la justification

DE LUTHER A L’ÉGLISE CONCILIAIRE
★ Frère JOACHIM F.B.M.V. : De la messe de Luther à la messe de Paul VI
★ Frère PIERRE-MARIE O.P. : L’infiltration du protestantisme dans l’Église conciliaire

LA RÉPONSE CATHOLIQUE
★ Père Jean-Baptiste AUBRY : Le concile de Trente
★ Frère MARIE-DOMINIQUE O.P. : Notre attitude catholique face à l’esprit protestant

LECTURES
★ BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE
★ RECENSIONS :
Sixte Quint et Henri IV
Annibale Bugnini
Martin Luther (Lienhard)

3 décembre

Le mécanisme de la suzeraineté occulte

leon-xiiiLe pape Léon XIII décrit la franc-maçonnerie

Léon XIII écrivait dans son encyclique du 19 mars 1902 (« Parvenu à la 25e année ») :

Une secte ténébreuse que la société porte depuis longtemps dans ses flancs comme un germe mortel, y contamine le bien-être, la fécondité et la vie. Personnification permanente de la révolution, elle constitue une sorte de société retournée, dont le but est d’exercer une suzeraineté occulte sur la société reconnue et dont la raison d’être consiste entièrement dans la guerre à faire à Dieu et à son Église.

Il n’est pas besoin de la nommer, car à ses traits tout le monde a reconnu la Franc-Maçonnerie, dont nous avons parlé de façon expresse dans notre encyclique Humanum genus du 20 avril 1884 en dénonçant ses tendances délétères, ses doctrines erronées et son œuvre néfaste.